La France en Guinée équatoriale Ambassade de France à Malabo
fontsizeup fontsizedown

 français  
Accueil » Les services de l’Ambassade » La coopération de sécurité intérieure

Les actions de « sûreté aéroportuaire » de la France en Guinée-Equatoriale

Dans le cadre du développement de l’Aviation Civile de Guinée Equatoriale, un accord de principe se concrétisant notamment par un soutien technique a conduit les deux gouvernements à initier une coopération dense depuis 2005. Plusieurs actions ont été entreprises au profit de la république de Guinée Equatoriale dans le domaine de la sûreté aéroportuaire.

I - Mission d’évaluation du niveau de sûreté aéroportuaire du 29 mai au 8 juin 2005 à Malabo

Une mission d’évaluation du niveau de sûreté aéroportuaire s’est déroulée du 29 mai au 8 juin 2005 à Malabo avec le Commissaire Corbihan, chef de la Cellule régionale d’Assistance de la Sécurité de l’Aviation Civile (CRASAC) à Dakar et le Capitaine Jean-marc Phlippon en poste à la délégation du SCTIP à Douala.

Les évaluateurs ont pu constater qu’il existait déjà une organisation structurée possédant une grande expérience mais qui présentait des lacunes en matière de sûreté. Le rapport contenait des propositions très concrètes permettant aux responsables de la sûreté aéroportuaire d’orienter ses services vers des solutions immédiatement applicables et conformes aux normes internationales.

Première action majeure engagée dans ce domaine, cette mission d’évaluation a été suivie par diverses actions de formation et missions d’expertise au profit des autorités équato-guinéennes.

II - Séminaire de sensibilisation à la sûreté aéroportuaire du 14 juin 2006 à Malabo

Ce séminaire, animé par le commandant de police Pougetoux conseiller régional adjoint à la CRASAC, a réuni, au côté de M l’Ambassadeur de France, de hautes autorités du gouvernement équato-guinéen et plusieurs chefs de services.

S’agissant de l’amélioration du niveau de sûreté de l’aéroport de Malabo les priorités à court terme qui ont été définies ont été les suivantes : désignation, par des textes réglementaires, d’une autorité compétente en matière de sûreté, rédaction d’un programme national de sûreté, établissement d’un programme sûreté de l’aéroport et d’un plan de gestion de crise.

Par ailleurs, plusieurs perspectives ont été envisagées : d’une part, aide à la rédaction des textes fondamentaux. La CRASAC a proposé un rapprochement avec la haute autorité de l’aéroport LEOPOLD SEDAR SENGHOR de DAKAR (SENEGAL), comme exemple africain d’organisation de la sûreté aéroportuaire. D’autre part, améliorer le niveau de formation des cadres des aéroports de MALABO et de BATA par l’envoi de stagiaires au centre AVSEC de DAKAR. Enfin, le SCTIP, par le biais du réseau CRASAC, a proposé de répondre à des demandes ponctuelles en matière de formation.

III - Mission d’assistance à la sécurité aérienne d’un expert français M.ICHES du 14 au 24 août 2006 à Malabo

La France a programmé la mission d’assistance à la sécurité aérienne d’un expert français M.ICHES du 14 au 24 août 2006 à Malabo dans le but d’élaborer un plan d’action permettant de renforcer d’une part, le cadre juridique et d’autre part, le cadre organisationnel de la Direction Générale de l’Aviation Civile.

Ces plans d’action à court et moyen termes définissent des objectifs à atteindre conformément aux obligations internationales de la convention de Chicago notamment l’actualisation de la loi d’aviation, l’adoption d’une réglementation technique et la clarification des responsabilités « AVSEC ».

L’expert a remis ses recommandations aux autorités du Ministère des transports et a exposé notamment la stratégie de renforcement institutionnel (objectifs à atteindre et conditions requises à remplir conformément aux obligations de la convention de CHICAGO). Son projet comportait un plan d’action à court terme (3 mois) - cadre juridique, organisationnel et formation - visant à conforter la position de la DGAC et un plan d’action à long terme (3 ans) en vue du renforcement institutionnel durable tenant également lieu de « feuille de route » afin de sortir de la liste noire de l’UE.

IV - Mission d’appui du 8 au 15 novembre 2006 à Malabo, d’un expert français en aéronautique M. Cheick Tidiane CAMARA

M. Cheick Tidiane CAMARA, expert aéronautique, a effectué une mission à Malabo du 8 au 15 novembre 2006, à la demande des autorités équato-guinéennes, afin d’élaborer un projet de compagnie aérienne nationale à vocation régionale. Au cours de son séjour, il a été reçu par le Chef de l’Etat, le Premier Ministre, le Ministre des transports, ainsi que le Directeur de l’aviation civile.

Le Président de la république de Guinée Equatoriale a fait part de sa volonté de créer rapidement une compagnie aérienne avec un réseau domestique et régional, l’objectif étant de desservir prioritairement les pays de la CEMAC.

Le Premier Ministre a mis à la disposition de M. Cheick Tidiane CAMARA tous les éléments chiffrés et les renseignements statistiques demandés.

Cette mission a également permis de rappeler les recommandations faites par l’expert M.ICHES ainsi que les prescriptions de la mission OACI de Malabo se référant aux obligations internationales de la Convention de Chicago. En effet, l’expert a précisé que la mise en place de la compagnie aérienne nationale à vocation régionale (Afrique centrale et Afrique de l’Ouest) ne pouvait être envisagée que dans le strict respect de la réglementation aéronautique internationale en vigueur.

V - Mission de formation du 6 au 15 mars 2007 au profit des membres des forces de sécurité chargés de la sûreté aéroportuaire

Le commandant de la police française M.Pougetoux, expert en « imagerie radioscopique » de la CRASAC, a assuré une formation ayant pour objectif d’optimiser les capacités du personnel chargé de la sécurité aéroportuaire dans sa phase de contrôle des passagers et des bagages. Cette action avait pour objectif de compléter la formation dispensée par l’expert sécurité de la mission OACI de Malabo et de s’inscrire parfaitement dans les orientations définies lors du séminaire sur la sûreté aéroportuaire organisé le 24 janvier 2007 à Malabo.

Les cours en salle se sont déroulés jusqu’au lundi 12 mars 2007. A partir du mardi 13 mars 2007, l’expert français a utilisé les appareils d’imagerie scanner lors de l’organisation des exercices pratiques au terminal de l’aéroport de Malabo.

Le jeudi 15 mars 2007, à 14h00, la cérémonie de clôture du stage a été présidée par le DGAC équato-guinéen en présence du commissaire responsable de la sécurité de l’aéroport désigné autorité AVSEC et de plusieurs membres de la DGAC. Une attestation de participation au stage de formation à la sûreté aéroportuaire « inspection filtrage-imagerie radioscopique » a été remise aux 16 stagiaires ayant suivi la totalité du stage. 7 autres stagiaires n’ont pas reçu l’attestation en raison de leur participation partielle aux séances de cours. Par ailleurs, une documentation complète du cours, traduite en espagnol, a été fournie à tous les participants au stage ainsi qu’aux autorités ayant à en connaître.


publié le 19 mars 2008

Liens utiles

Facebook Twitter Google+ Storify Youtube Dailymotion Flickr RSS